FFXIV Compagnie Libre Roleplay - serveur Ragnarok
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toc toc, je suis à la porte

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aetheline

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 26/11/2017

MessageSujet: Toc toc, je suis à la porte   Sam 23 Déc - 23:56

Après une petite mission en forêt de l'est, Harald et Aetheline regagnèrent la demeure de l'institut. A leur grande surprise, tous les membres étaient réunis au salon autour d'un inconnu.



Un problème de possession apparemment. Nymelia et Valemont prirent immédiatement des premières mesures, mais l'affaire risque de ne pas être simple ...



Dernière édition par Aetheline le Mar 26 Déc - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leckard Eisenhorne



Messages : 2
Date d'inscription : 24/12/2017

MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   Mar 26 Déc - 17:00

La nuit a pleinement étendu son grand manteau de ténèbres et la lune est haute à présent. Soudainement, les geôliers en poste dans la cave sont tirés de leur ennui par un ricanement sinistre émanant de la pièce close, suivi de peu d’un violent coup sur l’épaisse porte en bois.

Celle-ci grince et émet un craquement de protestation sous cette agression. Un autre coup puissant vient s’écraser une nouvelle fois contre le battant. Une fissure apparaît dans le bois et une fine pellicule de poussière se dégage du bâti.

« L’autre », le colocataire de Leckard, semble glousser de plaisir, haranguant l’homme et la femme qu’il devine derrière la porte. Il redouble d’efforts  pour enfoncer cette ridicule entrave qui ose se dresser sur la route de son carnage. Mais un nouveau coup dans le battant, à défaut d’achever la porte, vient éveiller les protections magiques tracées plus tôt par Valemont. Celles-ci brillent et viennent renforcer de leur aura protectrice la porte fragilisée par les coups.

Le « prisonnier » pousse un rugissement bestial et guttural contre cette inattendue et désagréable surprise.  Son cri résonne dans toute la demeure laissant derrière lui un sinistre relent d’angoisse.

Les coups recommencent à s’abattre avec célérité et fureur. La rune de protection grésille, laisse parfois échapper un crépitement sous les assauts qu'elle subit mais elle résiste néanmoins. La créature enfermée cesse de s’en prendre à cet obstacle d’un coup. Peut-être a t-il enfin compris que la porte ne céderait pas ?

Sa voix se fait entendre auprès des deux gardiens : « Je sais que vous êtes là tous les deux… Je vous sens ! … Venez donc ouvrir la porte, histoire de faire…connaissance » Rien que le ton de la voix est suffisant pour déclencher un malaise et laisser percevoir un prédateur potentiel.

Soudain, il se met à rire à gorge déployée et entame ensuite un chant dans un ton sinistre et malsain.

« Les loups sommeillent dans les bois,
Les chauve-souris dans le vent tournoient
Mais un monstre seul, reste en alerte.

Se joignant aux horreurs des goules et des spectres
Si ta poupée adorée ne dort pas
Alors sers la fort tout contre toi
Car ce prédateur sans remord
Aime l’odeur de la mort.

Il va, il vient
Ne laissant rien
Que maux et chagrin…
..  grand chagrin *ricane*

Les oiseaux se sont tus pour la nuit,
Le bétail bien rentré à l’abri.
Mais un monstre seul, reste en alerte,
Se joignant aux horreurs des goules et des spectres.

Ma chère poupée, ferme tes yeux,
Ne bouge pas, ne crie pas, sois silencieuse,
Car ce prédateur, cruel et fort,
Ne te laissera pas revoir l’aurore,
Te trouvera, te tranchera
Et dévorera…..
…. Tout de toi  *ricanement sinistre* »
(Il semblerait que le dernier couplet soit pour Fawn)

Puis… le silence se fait et le calme retombe dans la prison improvisée… pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aetheline

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 26/11/2017

MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   Mar 26 Déc - 23:50

Une réunion improvisée avec l'ensemble des membres de l'institut a eu lieu ce soir à propos de l'échantillon laissé par Leckard.



Valemont fait donc part de ses observations. Ces dernières soulèvent plus de questions qu'elles ne donnent de réponses...

Leckard les rejoint peu de temps après. Le repos semble lui avoir fait du bien malgré l'agitation nocturne de son acolyte "sombre". Après une longue discussion pour essayer d'en apprendre plus sur les circonstances de l'incident, Valemont décide de ne rien entreprendre avant d'avoir pu parler l'entité.



L'intervention est prévue pour le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymelia
Admin
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 01/12/2017
Age : 33
Localisation : Forêt de l'Est

MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   Jeu 28 Déc - 11:00

Nymelia, se perdant comme à son habitude dans les recoins de la forêt de l'Est. Les yeux clos, le souffle lent. Dans son esprit s'échangent des mots, puissent-ils être entendus.

On nous apporte la corruption sur un plateau d'argent.
Elle se tient face à moi, déambule dans notre sanctuaire..

Nous la plaçons sous des entraves de métal. Et nous observons son jeu, son existence.
Nous nous réunissons, nous parlons de comprendre, nous parlons d'étudier.

Cela semble normal, naturel, logique pour tous.
Je regarde cet être, aussi innocent qu'affecté. Je veux l'aider, je veux le secourir.
On ne peut laisser la gangrène dans un corps, on ne peut laisser la vie se corrompre.

Je prends sur moi depuis des mois, pour supporter l'éther sombre et écoeurant qui emplit les effluves émanant de mon ami. Qui a su prouver sa pureté à mes yeux.
Et on m'apporte cet être... délirant, naïf. Ce cocon à corruption.

Nul ne le voit, tous s'opposent à ma volonté de purification.
La confrontation fut aussi ridicule qu'inutile. La corruption exacerbe nos comportements, penser que seul cet individu est affecté est la plus grande de leur erreur. Nous sommes tous reliés, l'éther vital n'est pas plus limité que le vent ou l'eau..
Fawn, n'a pu soutenir son effet, et a laissé sa colère prendre le dessus. Nous mettant tous en danger..
Aetheline est submergée par le doute..
La curiosité de Valemont fut attisée, au point qu'il utilise ce maudit langage..
Harald semble de marbre, traitant ce sujet, comme il a surement du en traiter des dizaines.

Ma nature me pousse à agir. Ma vigilance se porte sur cette graine sombre et inaltérable.
Je la scellerai.
Et si le danger devient trop grand. Si je ressens que l'impact de cette affaire affecte davantage certains membres de notre communauté.
Je ferais ce que je suis supposée faire. Comme on me l'a enseigné.. Comme je le ressens au plus profond de moi.. Je ferai ce pourquoi mon cristal m'a choisie, ce pourquoi mon mentor m'a choisie.

La purification n'est jamais aisée.. Ni pour l'infection, ni pour l'infecté. Personne ne le comprendra mieux que nous autres, et personne ne pourra prendre cette décision mieux que nous autres.
Puissent-ils tolérer mes actions, comme je tolère leur perdition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aetheline

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 26/11/2017

MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   Jeu 28 Déc - 13:20

Mika trouva une simple note épinglée sur la porte de sa chambre :

Citation :

Equiper la porte de la cave occupée :

   - d’une meurtrière renforcée,
   - d’une trappe assez large pour faire passer un plateau, mais pas plus.

A faire avant le réveil de l’Hôte.


Une simple grimace en réaction à la lecture du mot et la miqo’te reprenait déjà le chemin de l’atelier en marmonnant des gentilles choses à propos de Dame Nyme qui était l’auteur de la note sans aucun doute.

Le travail fut fait comme demandé et dans les délais. Aucun incident avec leur invité ne fut à déplorer même si Harald garda un œil vigilant sur lui durant toute l’intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aetheline

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 26/11/2017

MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   Mar 2 Jan - 14:01

Le tout était de gagner du temps, trouver des réponses pour arriver à une solution...

Du moins, Aetheline avait accepté d'accompagner Nyme et Leckard pour un "rituel" dans cette optique.

C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent tous les trois au fin fond de la Fôret de Sombrelinceul.

Nyme put apposer un sceau sur Leckard, permettant à l'hôte indésirable d'être retenu captif dans son corps.



"Vous avez cinq jours de répit. Rien ne pourra briser ce sceau, mis à part si je meurs ou tombe inconsciente".

De retour à la civilisation, Leckard put enfin profiter sereinement de son premier soir de liberté, tout en ayant convenu avec Aetheline et Harald de se retrouver le lendemain pour partir mener l'enquête sur le "commanditaire" de sa mission funeste.

La nuit passée, ils se retrouvèrent à la maison de compagnie pour planifier leur expédition.



Heureux hasard, juste avant leur départ, ils y croisèrent Valemont et son amie Dame Clémentine. Leur destination étant commune ils convinrent de se rendre ensemble à Uld'ah. Fawn montra le bout de ses oreilles également et se joignit au groupe avec une moue boudeuse car elle avait faillit les manquer et se retrouver seule.

Une fois dans la cité d'or, ils menèrent quelques investigations qui les conduisirent à interroger un marchand. Le nom d'un certain Floux ressorti de la conversation.



Ils trouvèrent ce vieil homme au fond d'une ruelle, à coté d'un amas de vieux costumes, serrant une bouteille de vin contre lui et cuvant le contenu de la dite bouteille.

Un réveil un peu musclé par Harald, un interrogatoire sur le grill de Valemont et le vieux se mit à table. Selon ses dires, un groupe d'individus patibulaires l'aurait payé afin qu'il envoie Leckard accomplir cette mission qui se révéla être un guet-apens.

Une fois cela fait, il devait les prévenir au bout de treize mois quand Leckard reviendrait le trouver, pour cela le vieil homme touchait chaque mois 15 gils.
Malgré la peur évidente que lui inspirait ces hommes, Floux finit par avouer qu'ils reviendraient le voir dans trois jours pour lui verser ce salaire mensuel et venir aux nouvelles.

Harald proposa immédiatement d'être présent au "rendez vous" pour en apprendre plus.

Aetheline fit un rapide calcul, mais le sceau apposé par Nyme arriverait en fin de vie... des précautions seraient à prendre si Leckard voulait les accompagner et surtout s'il y serait autorisé.

Trois jours... et l'attente commença...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aetheline

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 26/11/2017

MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   Ven 5 Jan - 9:57

Le moment de se rendre à Uld'ah était arrivé.

Tous se rassemblèrent dans le salon où Valemont leur transmit les informations qu'il avait découvert sur le symbole porté par les "commanditaires"



Trois possibilités de sectes ou organisations selon lui. Cela donnait des pistes mais soulevait encore plus de questions à ce stade de l'affaire.

Mais l'heure avait sonné et ils s'organisèrent rapidement avant de se rendre à Uld'ah.

Harald et Fawn se déguiseraient afin de se fondre parmi les réfugiés et surveiller Floux dans la ruelle. Valemont et Aetheline resteraient à proximité pour intervenir en cas de problème, faisant mine d'effectuer des achats pour l'institut.

Mais le mot d'ordre était "observation" uniquement, pour cette fois.

Nyme ayant juste fortement insisté pour qu'une soigneuse les accompagne, elle resterait à l'institut.

Une fois dans la cité d'or, tous se mirent en place et la surveillance commença.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymelia
Admin
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 01/12/2017
Age : 33
Localisation : Forêt de l'Est

MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   Ven 5 Jan - 10:15

Peu de temps après la petite réunion. Nyme laissa toutes ses affaires, sa perle, et partit en Sombrelinceul, expurgeant ses passions.


Cette sensation à nouveau.
Des enfants excités à l'idée d'une mission. Feintant de se souvenir des enjeux..

Ils s'amusaient.. lorsque je l'ai souligné, elle m'a menti, en me regardant. Cela m'a grandement troublée.
L'habituel contestataire a remis en cause mes dires.
Mon ami ne m'écoutait pas.

Valemont a décidé de manière primaire qui se rendait là bas, et comment ils allaient se comporter.

J'ai demandé plusieurs fois le but de la mission. Le contestataire, bien que m'ayant dit avec condescendance que Valemont l'avait déjà expliqué.. fut surpris, avant de partir, lorsque ce dernier parla d'une simple filature. Il pensait devoir les capturer.

J'ai du insister trois fois pour qu'ils emmènent un soigneur, en leur compagnie.
Ils souriaient, ils étaient pressés, excités.

Je ne veux m'investir dans ce genre de projet. Je ne veux subir ce chaos émotionnel, ce manque cruel de réflexion, de préparation. Je me retrouve de nouveau à Ravenswood. Face à l'inaptitude de certains membres, de certains groupes.

Leur amour de l'intrigue, n'a comme égal que ma profonde déception.
Si l'éveil ne peut être provoqué, alors la méditation exhilée sera ma route.
J'ai laissé la plume chaotique, pour que des rouages essaient de me changer.. me repoussant vers une aura chaotique.
La rivière suit son cours, et trouve son lit.. tout comme je cherche mon chemin, qui n'est peut-être autre que la Sylve.

Je rentrerai demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leckard Eisenhorne



Messages : 2
Date d'inscription : 24/12/2017

MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   Mer 10 Jan - 9:21

Le groupe décida de prendre en filature le contact de Floux lors de son paiement mensuel. Harald pour l’occasion pris l’identité et l’apparence d’un refugié pendant que Fawn pris elle l’apparence d’une danseuse.


Valemont et Aetheline eux était en simple civil. Les protagonistes ce sont composé en deux groupes : Harald et Fawn non loin de Floux pour le surveiller puis Valemont et Aetheline en renfort plus loin dans l’allée du marché.
Floux était bien à son poste et semblait manifestement très nerveux de la rencontre qui devait avoir lieux. Harald le garda en visuel et se laisse pas son attention se détourner même quand une bagarre éclata dans un ruelle à coté de lui et Fawn elle dansa de tout son soule pour les passants… chose qui manqua pas d’attirer le regard d’un homme qui apprécia son talent… ou bien ses formes (si si il y en a) et sa jeunesse…

 
Le contact de Floux finit par faire son apparition dans une pèlerine couleur bordeaux et une visière de protection sur ses yeux. Il laissa tomber avec dédain la rétribution de Floux et sembla remarqué son stress palpable, c’est alors qu’il échangea  quelques mots pour l’interroger de son état et a demi mots le mit en garde en cas de duplicité. Le contact partis en « rassurant » le pauvre homme qu’il savait qu’il ne ferait rien d’idiot et partis. Peu après Floux fut pris de convulsion et roula sur le sol sans que l’homme en pèlerine l’est visiblement agressé ou lancé un sortilège. Harald et Fawn pris en filature l’homme, qui se déplace sans ménagement dans la foule poussant quiconque sur son chemin. Aetheline et Valemont eux se précipitèrent sur Floux et le pris en charge pour essayer de lui venir en aide. Devant son état assez  critique Aetheline décida d’emporter la victime dans son atelier pour lui procurer des soins et commencer un duel entre elle et Dame la mort qui lorgna sur Floux.
Harald et Fawn arrivèrent à la porte Est de la cité juste pour voir que l’individu grimpa  dans un fiacre tiré par deux chocobos diriger par un cocher/serviteur qui manqua pas d’intriguer le guerrier blond. Harald pris soin de bien observer l’emblème qui orne la portière du fiacre. Le duo, dans l’impossibilité de prendre en filature le fiacre, regarda le véhicule s’éloigner vers l’Est et tout deux se dirent que vu l’absence de matériel, eau, fourrage et autre il ne doit pas allez très loin dans cette région.
Aetheline et Valemont, pendant ce temps ramenèrent Floux laissant à la jeune femme le moyen de sauver le pauvre homme après avoir découvert de quoi il soufrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aetheline

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 26/11/2017

MessageSujet: Un bien étrange messager   Dim 28 Jan - 16:40

Elle devait retrouver Harald devant l’institution. Elle était passée pour aérer sa chambre et poser rapidement quelques affaires en vue du diner du lendemain, mais la chambre était impeccablement tenue. Aetheline s’était fait la réflexion de remercier Vivielle plus tard. Comme elle s’en doutait elle n’avait croisé personne à cette heure de la journée, la bâtisse était calme.


Harald était là et l’attendait patiemment. Le rejoignant un sourire aux lèvres, ils commencèrent à échanger quelques paroles quand un salut les fit se retourner. Un élézen se tenait à l’entrée du jardin, demandant après Aetheline.

S’étant présenté, l’élézen ne perdit pas de temps et entra dans le vif du sujet, demandant à leur parler dans un endroit plus discret au sujet d’un de leurs résidents. Plus qu’intrigués par son entrée en la matière, ils se dirigèrent vers la Luciole Ambrée pour en apprendre plus.

Une fois un thé commandé, le jeune homme leur parla de la course qu’il devait effectuer auprès d’Aetheline, sorti deux longues boîtes de sa besace et les posa sur la table devant lui. Il était mandaté par une dame qui souhaitait leur apporter son aide dans l’affaire d’Eiseihorne. La méfiance monta d’un cran, Harald commençant à interroger ce messager qui bien sûr ne pouvait divulguer le nom de cette femme. Il était disposé à répondre à certaines questions si l’identité de son employeuse n’en était pas le sujet.


Ce qu’Harald et Aetheline ne manquèrent pas de faire à tour de rôle, surtout quand l’élézen poussa les boites vers la jeune femme. La conversation dura un moment encore jusqu’à ce que l’élézen se lève en s’inclinant devant ces deux interlocuteurs pour les saluer.

« Si vous souhaitez rentrer à nouveau en contact avec moi, je vous prie de laisser un message au comptoir de cet établissement. Je me manifesterai rapidement »

Telles furent  ses dernières paroles avant qu’il ne sorte de l’établissement, laissant Harald et Aetheline très perplexes. La jeune femme ramassa doucement les boites que cet étrange individu lui avait laissées en gage de bonne volonté de son employeuse comme il le prétendait et se tourna vers Harald tout en réfléchissant. Ils discutèrent de plusieurs solutions possibles mais cela revenait toujours à ces boites : il fallait en analyser le contenu.

Entourant les épaules de sa blondinette d’un bras rassurant, Harald la guida vers  l’institution. Il y aurait beaucoup de choses à dire lors du diner du lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toc toc, je suis à la porte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toc toc, je suis à la porte
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AURA :: [RP] LE MANOIR DES AURA :: Rapports de Missions-
Sauter vers: