FFXIV Compagnie Libre Roleplay - serveur Ragnarok
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Elle est partie.

Aller en bas 
AuteurMessage
Valemont
Admin
Valemont

Messages : 28
Date d'inscription : 26/11/2017

Elle est partie.  Empty
MessageSujet: Elle est partie.    Elle est partie.  Icon_minitimeMer 14 Aoû - 15:45

Ce fut une nuit sans rêves. Quand le sommeil semblait l’emporter, l’image de son amie et de ses grands yeux d’acier lui frappait l’esprit et le tirait de son repos, inaccessible. La douleur pour seule partenaire en ces heures de deuil, torturé par la réalité du vide.

C’était trop. Trop difficile à supporter. Trop de pertes et de souffrance, depuis toujours. Il aurait pu en mourir cette nuit-là. Mais il en fut autrement, car telle était la volonté de sa précieuse associée.

Valemont était assis sur son bureau, les mèches de sa sombre chevelure collées sur sa peau. Il se frottait nerveusement le visage, bouffi par la tristesse, pour se sortir de son abattement. Il aurait dû aller voir comment allait la soeur de Nyme ... Mais non, pas maintenant, pas dans cet état. Son solide Valeryon veillait sur elle. Il ne la laisserait pas partir. Il avait encore du temps devant lui.

Il avait un visage humain. Terriblement humain. Celui d’un homme qui vient de perdre un être qui tenait une place primordiale dans sa vie. Valemont a perdu sa plus précieuse amie, son alliée, son égale. De l’Amour ? De l’Amitié ? Lui-même ne saurait que répondre à cette question.

Vivielle frappa doucement à son bureau, entra à pas feutrés, et déposa une missive sur son bureau. Elle ne dit mot lorsqu’elle quittait la pièce, partageant l’incommensurable souffrance de son employeur.

Valemont tendit mollement son bras vers le document, sans le regarder. Ses doigts effilés glissèrent sur l’enveloppe qu’il coulissa vers lui, froissant le papier contre le bois, sonorité habituellement douce à ses oreilles ; rompant avec le seul bruit de sa lourde respiration saccadée. Il se redressa à peine. Il ne tremblait plus, mais la mollesse de son mouvement pour l’ouvrir trahissait son extrême fatigue. Le coude posé sur le bureau, sa main soutenant son front, il la lut, et son coeur ne fit qu’un bon lorsque ses yeux dorés se posèrent sur l’expéditeur de la lettre.

Son regard révéla son intérêt soudain pour les mots filant sous ses yeux, tiré de sa torpeur. Il hoqueta. Des larmes s’abandonnèrent sur le papier, effaçant l’écriture de son amie par endroits.

Non, l’espoir n’était plus là. Cette missive ne lui annonçait pas que Nyme était en vie, mais confirmait l’issue choisie par cette dernière. Il s’agissait bien de son choix, de l’ultime sacrifice de celle ayant voué son existence à aider son prochain. Si certains n’avaient pas vu la bonté de son âme, celle-ci avait ébloui Valemont dès leur première collaboration, conquis par cette lumière douce et diffuse - parfois éclatante lorsqu’elle osait se révéler entièrement. Nyme était son soleil, son phare dans la tourmente de la tempête en des eaux hostiles.

Il referma délicatement la missive, la caressant, comme s’il s’agissait de l’un de ses plus précieux trésors. Il se leva, s’approcha d’un tiroir derrière lui verrouillé par une clé que lui seul détient. Il y déposa la dernière volonté de Nyme qui lui était destinée.

Il s’échappa de son sépulcral refuge, la lumière du jour caressant chaudement son visage lorsqu’il ouvrit la porte. Il porta sa main contre sa joue, quelques instants, puis poursuivit son chemin vers l’infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equilibre-etherique.forumactif.com
 
Elle est partie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé partie XXVI et impressions
» Partie hordes : Yann vs fx
» Scénario pour la prochaine partie SDA ?
» Comment charger une partie en pgn de l'ICCF
» La Roue de l'Hydre... Attention : Elle tourne!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AURA :: [RP] LE MANOIR DES AURA :: Membres de l'Organisation :: Carnets de voyage personnels-
Sauter vers: