FFXIV Compagnie Libre Roleplay - serveur Ragnarok
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Recherches sur les origines des Noirsonges

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Margotoise
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 12/01/2018
Localisation : Lavandière

MessageSujet: Re: Recherches sur les origines des Noirsonges   Lun 19 Mar - 13:13


Le piège
Ah ! que pour ton bonheur je donnerais le mien
Quand même tu devrais n’en savoir jamais rien
S’il se pouvait, parfois, que de loin j’entendisse
Rire un peu le bonheur né de mon sacrifice !

Il avait suffi d’un seul regard pour savoir que l’homme cachait quelque chose. Aussi insidieux qu’un poison, le doute et l’effroi avaient fait leur chemin jusqu’au cœur de Margotoise, qui observait l’Ishgardais d’un air soucieux. Il mentait. Ou, tout au moins, ne leur disait pas tout. Et elle avait le terrible pressentiment que quelque chose d’horrible allait se produire.
Ils partirent vite, trop vite à son goût. Valemont voulait en terminer rapidement. Certes, l’urgence d’une faille ouverte réclamait cette précipitation, mais Margot sentait qu’ils auraient dû prendre d’autres précautions, et surtout se méfier beaucoup plus. Alors que Mika et K’rayne s’extasiaient devant la beauté du lieu, l’astromancienne, elle, ne vit rien ce soir-là. Elle qui rêvait de découvrir de ses propres yeux tous ces endroits qu’elle n’avait jamais admirés que dans les livres, ne vit ni les roches flottantes, ni les étranges arbres cotonneux, ni les Mogs cachés aux alentours et qui sourirent à la Miqo’te. Le ciel, pourtant fascinant, n’attira même pas son regard. Le cœur serré, elle regarda Nyme s’éloigner dans les airs pour partir en reconnaissance… et toutes ses pensées demeurèrent fixées sur elle.
Quand la jeune femme évoqua une faille et une ombre, ils s’élancèrent à sa suite, le mandant sur leurs talons. Pourquoi cet homme les suivait-il ? N’était-ce pas dangereux ? Il leur avait fourni les coordonnées du lieu où il avait, selon ses dires, « commis une erreur » – joué avec des forces qui dépassait ses connaissances, plutôt ! Un homme lié à la guilde des occultistes, un homme qui, sous couvert de ses activités, s’adonnait à des pratiques rituelles pour le moins dangereuses… Et s’il l’avait fait consciemment ? Et si…

À peine arrivés, Valemont et Valeryon s’avancèrent, faisant fi de toutes ses mises en garde. Margotoise sentit son cœur rater un battement. Terrifiée, elle s’élança derrière eux pour les arrêter, et à l’instant où elle les rattrapait, son terrible pressentiment devint réalité plus terrible encore. La flèche transperça Valeryon de part en part, ignorant l’épaisseur de l’acier, crevant la chair sans rencontrer la moindre résistance. Une seule pensée emplit l’esprit de Margotoise, effroyable, et toute autre la déserta. Sans plus réfléchir, elle se jeta sur Valemont pour le plaquer au sol, lui évitant de subir le même sort que son cousin. Derrière eux, une barrière de pierre se dressa pour protéger ceux restés en arrière : Nyme n’avait pas besoin d’instructions pour savoir que faire.
Valemont sauf, pour le moment, Margotoise se redressa précipitamment, manqua de se prendre les pieds dans les pans de sa robe – changer de tenue, la prochaine fois – et se précipita pour soutenir Valeryon qui vacillait. Devant, depuis la faille d’où il décochait ses traits, l’archer avait déjà encoché une nouvelle flèche. Le poids du chevalier dans son armure lourde arracha un soupir à la frêle astromancienne. Comment pouvait-il porter tout ça et réussir à faire un pas devant l’autre ? Au loin, Margotoise aperçut l’archer abaisser ses bras. Pourquoi ne tirait-il pas, alors que Valeryon se trouvait à sa merci ? Mais Valemont vint l’aider, ramenant l’Elézenne à d’autres préoccupations. Il fallait les mettre à l’abri, et vite. La barrière de pierre de Nyme leur offrirait une protection contre les flèches… mais pas contre l’ombre qui déjà levait ses lames sur la magicienne. Nyme le perçut juste à temps.
Ils tirèrent Valeryon en arrière. Son front se couvrait d’une sueur glacée et ses yeux d’ambre se voilaient déjà. Margotoise sentit son cœur se serrer. Ils le posèrent à deux yalms du muret, incapables d’aller plus loin. Derrière eux, lames dégainées, Mika fusa vers le mandant qui s’activait auprès des objets rituels posés sur le sol ; l’homme recula, effrayé. L’ombre perdit de son inconsistance.
Sans attendre, Nyme passa à l’offensive. Délaissant le fusil magitek qu’elle avait emporté, elle concentra son pouvoir, puisant dans la terre elle-même. Un éclat de lumière jaillit devant l’archer et le percuta de plein fouet. L’ombre changea de trajectoire pour revenir vers lui, esquivant un sort de Valemont d’un pas rapide. Plus elle y pensait, plus Margotoise sentait que l’hésitation de l’archer, tout à l’heure, n’avait pas été insensée. Il n’avait pas voulu tirer parce qu’elle était là. Cette certitude s’ancra dans son esprit avec tant de force qu’elle comprit qu’il s’agissait d’une nouvelle manifestation de son don. Alors, ignorant l’exclamation de stupeur et d’effroi de Valemont dans son dos, elle s’avança de quelques pas et écarta les bras pour protéger les deux Noirsonge.

« Mettez-vous à l’abri ! » cria-t-elle sans se retourner.

Son cœur battait à tout rompre, mais sa voix était ferme. Elle savait, aussi sûrement que si les assassins le lui avaient affirmé, qu’ils ne tenteraient rien contre elle. Pourquoi ? Rien n’aurait pu lui permettre de répondre à cette question. Sa certitude, cependant, restait inébranlable. Et comme pour confirmer ce qu’elle pensait, l’ombre ne fit pas un geste dans sa direction. Margotoise puisa alors l’éther nécessaire pour protéger ceux restés derrière elle, tandis que Valemont soulevait Valeryon. Les deux Elézens gagnèrent la sécurité du muret.

Valeryon libre… sauvé. Et maintenant… qui ?

K’rayne s’élança pour porter secours au chevalier. Ignorant à nouveau le danger qui le menaçait Valemont se précipita pour mettre Margotoise en retrait. L’astromancienne sentit la colère l’envahir. Pourquoi ne l’écoutait-il pas, encore une fois ? Pourquoi mettre sa vie en danger, alors que la sienne ne l’était pas ? L’ombre ne s’en prendrait pas à elle. Depuis le début, aucun des deux démons ne la visait : ils avaient ordre de ne pas la toucher. Et quand l’ombre, justement, menaça une fois de plus Valemont, quand elle s’adressa à un « maître » invisible en lui promettant de lui ramener l’Elézen, Margotoise sut qu’elle était la seule option qu’il lui restait.

« Laisse Valemont ! » s’écria-t-elle.

Ses doigts ne tremblaient pas lorsqu’ils firent tourner les anneaux de son orbe. Elle ne connaissait pas beaucoup de sorts offensifs, mais un seul suffirait.

« Laisse-le, ou ce sort s’abattra sur moi. »

Comme elle s’y attendait, l’ombre s’immobilisa immédiatement. La silhouette masquée se tourna vers Margotoise, qui la fixait sans détour.

« Tu n’oseras pas…
Tu le crois vraiment ? »

Elle leva les mains. L’orbe suivit le mouvement, s’élevant au dessus d’elle. Un geste, et l’éther affluerait des cieux, droit sur sa tête. C’était un pari risqué… L’ombre hésita. De l’autre côté de la zone, Mika tenait toujours l’Ishgardais en respect, la pointe de sa dague sur sa gorge. La faille, au loin, restait inerte.
Puis tout se passa très vite. Margotoise sentit l’éther la percuter, trop tard. Ses sens s’engourdirent, ses paupières se fermèrent malgré elle, en dépit de toute sa volonté. L’orbe tomba en cliquetant dans l’herbe quand elle s’effondra. Elle ne vit pas le sort de Nyme frapper l’ombre presque immédiatement, ni n’entendit la créature pousser un cri de douleur. Elle ne perçut pas la terreur de leur commanditaire. Le cri de Valemont lui parut très lointain… Mais dans son esprit soudain forcé au repos, dans le noir profond du sommeil, elle perçut une autre voix, dont les échos et les mots lui glacèrent les sangs. Il lui en faudrait un… Un Noirsonge. Valemont, Valeryon… ou l’enfant qu’elle portait.
Alors elle ouvrit les yeux, et l’ahurissement la laissa pantelante dans l’herbe, incapable de se lever. D’instinct, sa main se posa sur son ventre. L’enfant… ? L’enfant… Valemont accourut vers elle, l’entoura de ses bras. Elle dissimula son trouble contre sa poitrine. Il ne devait pas savoir… Il ne devait surtout pas savoir !
A deux pas d’eux, Nyme, déjà, entreprenait de soigner Valeryon. K’rayne saisit les épaules du chevalier pour le maintenir au col, Mika empoigna la flèche. À peine l’eut-elle tirée hors de la plaie que Nyme s’évertuait à guérir la blessure – aussitôt, Valeryon parut se détendre, apaisé. Le soulagement qu’aurait dû éprouver Margotoise fut noyé par la terreur. Ils avaient sauvé Valeryon et Valemont, mais jusqu’à quand ? Et si ce n’était pas eux…

Sur le chemin du retour, elle esquiva le regard de son fiancé. Il ne disposait pas de son pouvoir, mais elle devait réussir à se composer un visage serein avant de lever les yeux vers lui. Il ne devait pas savoir. Alors qu’elle aurait voulu partager cette nouvelle avec lui, voir le bonheur s’étaler sur son visage, elle ne pouvait rien lui dire. Pas tant que cette menace continuerait à planer au-dessus de la tête des Noirsonge. Pas tant que le Prince Démon aurait besoin de l’un d'eux pour… s’incarner ?


_________________
Close your eyes...
You’re an angel dressed in armor, you’re the fair in every fight, you’re my life and my safe harbor where the sun sets every night... ▬ And if my love is blind, I don’t want to see the light.
aka Rehl'ir Parwah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margotoise
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 12/01/2018
Localisation : Lavandière

MessageSujet: Re: Recherches sur les origines des Noirsonges   Jeu 22 Mar - 16:13




L’alchimiste
Le temps de l'attente ressemble au temps de la sécheresse ; toujours trop long.

Contacté par Tristan, Milirkis Zonq s’est présenté hier soir au manoir de l’organisation Aura. Il a pu effectuer des analyses sur le liquide récupéré par Margotoise lors du retrait du tatouage de Valemont. En dépit de la complexité de l’opération, et après plusieurs heures de travail, l’alchimiste a pu émettre un verdict formel : il s’agit de sang corrompu, servant à l’asservissement de démons par d’autres démons…




_________________
Close your eyes...
You’re an angel dressed in armor, you’re the fair in every fight, you’re my life and my safe harbor where the sun sets every night... ▬ And if my love is blind, I don’t want to see the light.
aka Rehl'ir Parwah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evy

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 26/11/2017

MessageSujet: Re: Recherches sur les origines des Noirsonges   Ven 23 Mar - 10:37


Le cousin
La confiance se mérite.

C’est un Valeyrion en grande forme qui se tenait dans le hall du manoir. Nyme et K’rayne discutaient avec lui alors que Valemont venait de s’absenter pour une affaire apparemment urgente vu son empressement à franchir la porte d’entrée.

Mika écoutait les échanges de chacun : la nécessité d’un bon équipement, les gâteaux,  une salle d’entrainement, Nyme prête à partager partiellement ses connaissances en magiteck, les résultats de l’analyse de la vieille…

La conversation dériva sur la raison qui les avait tous conduit à mettre leur vie en jeu l’autre soir. Bien que la cohésion d’équipe dont avait fait preuve chacun sans vraiment se connaitre en situation de combat avait surpris agréablement Nyme, le pourquoi du comment restait floue pour la plupart des protagonistes.

Curieuse comme toujours, La miqo’te se lança et demanda plus d’informations sur cette affaire au cousin de Valemont. Raide comme une pique, Valeyrion répondit simplement qu’il laissait le soin au principal intéressé de leur expliquer la situation car il ne les connaissait pas vraiment assez pour leur faire confiance.

Grinçant des dents et les yeux plissés, Mika regarda l’élézen quitter le salon. Quelques instants plus tard, des bruits d’entrainement intensif se firent entendre au rez de chaussée. Toujours aussi calme, Nyme leur confia que Valeyrion était régit par des règles strictes, qu’il n’y dérogeait pas et donc que nous ne devions pas lui tenir rigueur de son attitude rigide.

Passant à autre chose dans un haussement d’épaules, la miqo’te revint sur un sujet qui lui tenait particulièrement à cœur : le magiteck. La proposition de Nyme n’était pas passée inaperçue et les deux femmes discutèrent encore un moment  dans la tranquillité du salon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherches sur les origines des Noirsonges   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherches sur les origines des Noirsonges
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Recherches] Recherche Bionicle 8942 Jetrax T6.
» Revenir à ses origines célestes...
» Recherches désespérées
» [Recherches] Modern / EDH / Legacy
» recherches impossibles ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AURA :: [RP] LE MANOIR DES AURA :: Membres de l'Organisation :: Carnets de voyage personnels-
Sauter vers: